MBOGO OÙ ES-TU, WAAR BEN JE?

els opsomer

La monumentale sculpture en inox de Els Opsomer s'inspire de poèmes que l'auteur congolais Kasele Laïsi Watuta a écrit à propos de Jette. L'œuvre joue avec les différents angles de vue qu'offrent le terrain et les appartements environnants. Depuis les blocs, l'écriture agrandie de la main de l'artiste donne à lire un vers du poète en français et en néerlandais. D'en bas, les éléments de la sculpture peuvent être utilisés par les enfants du quartier pour s'asseoir ou pour jouer.

La plasticienne Els Opsomer a en outre conçu une série de paysages urbains qu'elle a affichés sur un bloc d'immeubles du quartier d'Esseghem à Jette.

La tension entre aliénation et rencontre dans les grandes villes est centrale dans les poèmes de Kasele et trouve un écho dans l'oeuvre d'Opsomer. La plasticienne a ouvert sur le monde un immeuble d'habitation austère en collant sur ses façades de grandes photos et poèmes. Elle a ainsi créé un effet de trompe-l'œil pour élargir l'horizon des résidences.

activités

Jette 1 © Maurine Toussaint

En juin 2007, le poète Kasele Laïsi Watuta et la plasticienne Els Opsomer ont arpenté le quartier pour y puiser leur inspiration. Opsomer a conçu à la fois une œuvre temporaire et une sculpture permanente pour traiter les poèmes de Watuta.
Sur les murs aveugles d'une tour, elle a apposé pour quelques mois des agrandissements de photos prises lors de ses voyages afin d'ouvrir des fenêtres sur le monde, littéralement. À cette occasion, les habitants du quartier se sont réunis pour un pique-nique poétique. Des ateliers de poésie ont aussi été organisés pour les seniors. Et des taxis poétiques ont tourné lors du marché annuel de Jette.
Depuis, Els Opsomer a réalisé une œuvre faite d'inox, de poteaux et de signes qui a installé la poésie de Kasele de façon permanente dans le quartier.

l'artiste

Elsopsomerimage E1516020392541 280X280

Els Opsomer est une artiste plasticienne qui vit à Bruxelles et à Rufisque, au Sénégal. Elle est fascinée par la complexité de la réalité, dans laquelle nous vivons, une stratification qui est surtout perceptible dans les villes. Son art, basé sur une des archive de photographies urbaines, est une réinterprétation de notre monde actuel marqué par la globalisation, dans lequel notre intégrité personnelle est continuellement mise à rude épreuve. Son œuvre propose des formes alternatives et douces afin d’extraire la beauté qui se cache dans le monde.

Le travail de Els Opsomer est connu et prisé internationalement, notamment grâce à sa participation à des biennales et à des expositions internationales, comme la Biennale d’Istanbul (2007), la Biennale de Bruxelles (2008), la Biennale de Kwangju (2008) et la Biennale Werkleitz (2002). Elle a eu une résidence à la Rijksacademie d’Amsterdam (1996-1998) et a reçu différents prix, comme, par exemple, le Courtisane Award (2007) et le Prix Langui de la Jeune Peinture Belge (1997). Elle est l’auteure de livres d’artistes Be my guest…forever (2005) et Time suspended (2004), _Wrapped_ (2000).

Ses travaux ont été exposés, entre autres, à la Robert Miller Gallery, New York; Erna Hecey Gallery Bruxelles; Witte de With, Rotterdam; Kunsthall Bergen, Norvège; Netwerk Aalst; CGAC, Santiago de Compostela; Badischer Kunstverein, Karlsruhe; Gemak La Haye; Hartware, Dortmund; Gertrude Contemporary Art Center, Australie. Ses films et vidéos font partie de l’archive vidéo e-flux de la collection Argosarts à Bruxelles. Ils ont aussi été sélectionnés par de nombreux festivals internationaux. Son travail le plus récent a été présenté lors d’un programme artistique de réflexion, In and out of Brussels, par le professeur Hilde van Gelder et Tj Demos.

Actuellement, elle fait partie de la direction artistique de SoundImageCulture (SIC), un atelier de recherche, fondé par un collectif de cinéastes, d’artistes et d’anthropologues qui s’investissent, afin de soutenir des artistes audiovisuels professionnels dans le développement de projets audiovisuels. Els Opsomer est une coach personnelle de différents projets du SIC. En outre, elle accompagne et soutient des étudiants, qui sont en master au département de photographie et film au Luca, campus Saint-Lucas à Bruxelles.